04/09/2004

For Malak-el-assal !

ODE A UN ANGE...

Tu m'as appris le mot "amitié"...
Tu m'as appris à conjuguer

le verbe "aimer",
Non pas à tous les temps,

modes ou personnes
Mais à tous les battements

de ton coeur...
Quand dans ma nuit un nom résonne,
Que l'insomnie compte les heures,
C'est ta présence qui me façonne,
Et tes sourires, et ta douceur...

Bien sûr je ne connais de ton visage
Que le sourire d'un enfant...
Mais il a traversé les âges,
Pour se lover timidement
Dans mes mains tendues vers lui,
Vers un cadeau qui me ravit.

Mes doigts parcourent avec délices
Cette peau d'homme rude et lisse.
Ils explorent et se glissent
Sur tes paupières fermées.
Et quand enfin tu me laisses voir
Le bleu profond de tes pensées,
J'en découvre, oui, j'ose y croire,
De la tendresse déguisée
Dans la pudeur de tes non-dits.

Quand l'émotion est à son comble,
Yeux dans les yeux,
Coeur contre coeur,
Une carapace qui s'effondre,
Tu apparais, ange malicieux...
Et ton visage change d'ombre :
C'est la lumière du bonheur
Qui furtivement sur tes lèvres
Peint un sourire et des mystères...

Dès lors grandit en moi l'envie,
L'envie de voir naître encore
Un peu de joie, une harmonie,
Dans cette lointaine île aux trésors
Qu'est mon adorable ami.

Cher Monsieur Destin,

je vous remercie
D'avoir déposé sur ma route,
Le plus merveilleux des amis.
L'émotion succède au doute...

Rires et larmes entremêlés
Au fil des mois ont composé
Une angélique mélodie...
Et si parfois la douleur fut,
Dès le calme enfin revenu,
Ta douce main reprit la mienne,
Ma douce main reprit la tienne.

Mon petit ange tu as été,
Mon petit ange tu resteras.
J'ai très envie de dire je t'...
Mais comme tu n'apprécies pas,
Que ta réserve freine mon pas.
Je te l'ai dit dans ce poème,
Je sais que ça te suffira...

MERCI D'ETRE CELUI QUE TU ES...

©Béa




01:14 Écrit par Malak | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.