10/09/2004

Par la peur de te perdreet de ne plus te voirPar ces mots in

Par la peur de te perdre

et de ne plus te voir
Par ces mots insensés

qui grouillent dans ma tête
Par ces nuits sans sommeil

où la folie me guette
Quand le doute m'effleure

et tend mon cœur de noir
J'en déduis que je t'aime

Par le temps que je prends

pour ne penser qu'à toi
Par mes rêves de jour

où tu règnes en idole
Par ton corps désiré

de mon corps qui s'affole
Et l'angoisse à l'idée

que tu te joues de moi
J'en déduis que je t'aime

Par la contradiction

de ma tête et mon cœur
Par le froid qui m'étreint

lorsque je t'aperçois
Par mon souffle coupé,

par mon sang qui se glace
Par la désolation qui

réduit mon espace
Et le mal que souvent

tu me fais malgré toi
J'en déduis que je t'aime
J'en déduis mon amour.

 

(Charles Aznavour)



17:40 Écrit par Malak | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

la peur de te perdre Ah l'amour !!!! toujours l'amour, mais quand il nous tient on retrouve une âme d'enfant !

Écrit par : guitou | 10/09/2004

Les commentaires sont fermés.