15/09/2004

Détourner des rivières,Porter des poids,Traverser des mers

Détourner des rivières,

Porter des poids,
Traverser des mers,

Je saurais faire.
Défier des machines,

Narguer des lois,
Les foudres divines,

Ça m'effraie pas.
J'sais prendre un coup,

Le rendre aussi
River des clous,

Ça j'ai appris.
J'suis pas victime,

J'suis pas colombe,
Et pour qu'on m'abîme,

Faut qu'je tombe.
Je sais les hivers,

Je sais le froid,
Mais la vie sans toi, je sais pas !
Je savais le silence,

Depuis longtemps,
J'en sais la violence,

Son goût de sang,
Rouges colères,

Sombres douleurs,
Je sais ces guerres,

J'en ai pas peur,
Je sais me défendre,

J'ai bien appris,
On est pas des tendres par ici.
Je sais les hivers,

je sais le froid
Mais la vie sans toi, je sais pas !
Lutte après lutte,

Pire après pire
Chaque minute,

J'ai cru tenir
J'voudrais apprendre,

Jour après jour
Mais qui commande,

À nos amours ?



00:52 Écrit par Malak | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

detourner les rivières Encore un superbe texte, mais V pas encore te le paiquer sans quoi nous aurons les deux mème blog, mais dommage, encore une X, il est superbe !

Écrit par : guitou | 15/09/2004

Les commentaires sont fermés.