31/10/2004

La jolie plume de Peau d'Ame !

Le long de la rivière
Marchant seule, sans but
Elle avait une chevelure d'ébène
La fille qui semblait perdue.
 
Ses yeux se noyaient
Dans une vague salée
L'esprit ailleurs, elle disparaissait
Vers un avenir rêvé.
 
Son chef d'oeuvre entre les doigts
Et les yeux au ciel, parfois
On entend encore frémir les cordes
Jusqu'au paradis où dansent les anges.

 

Allez lire ses autres très jolis textes...

http://peau-dame.skynetblogs.be

 

15:44 Écrit par Malak | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

que dire Que dire sinon que les auteurs ont des muses qui inspirent sublimement et que je voudrais avoir la mem verve dans mes poèmes sans devoir copier, mais voila !

Écrit par : guitou | 31/10/2004

En effet je ne la connaissais pas...grâce à toi c'est fait.Merci pour ta gentillesse et ta générosité petite Malak.
Passe une bonne soirée et un bon lundi
Bisous tout plein !!!

Écrit par : Elfarranne | 31/10/2004

Les commentaires sont fermés.