27/01/2005

Plus jamais ça !

Il y a quelques temps, j’ai entendu une phrase

que je n’oublierais jamais de ma vie.

J’étais dans le magasin d’une amie et

une cliente entre et après avoir choisit

ses articles commence à parler de son

aversion contre un peuple que je ne

nommerais pas, car leurs origines n’à pas

d’importance, elle parlait d’autres êtres humains ,

et la voilà partie dans un long discours sur les

intolérables désagréments dû à « ces gens-là »

qui infeste SON pays et la voilà qui termine son laïus

en prononçant cette phrase terrible :

« Qu’on fasse comme les allemands,

qu’on ré-ouvre les camps et qu’on les pousse

dans les fours, je veux bien aller aider pour

qu’on n’en soit enfin débarrassé »!

Cette phrase m’a laissée sans voix…

Comment pouvait-on à notre époque,

(cela c’est passé, il y à 4 ans) dire

de telles horreurs envers quelques peuples que se soit ?

Cette femme n’avait pas 40 ans,

personne ne lui à-t-il expliqué lorsqu’elle

était plus jeunes les horreurs perpétrées

dans ses endroits, ou finalement, les fours

n’étaient que la délivrance, comparé à la vie quotidienne

horribles de ces pauvres gens ?

Certainement pas car si une once d’empathie

avait effleuré son esprit, jamais elle n’aurait

pu prononcé cette phrase !

Moi aussi, je trouve que les camps peuvent encore servir,

mais pas de cette manière, il doivent servir comme ont

le fait à présent, à montrer aux jeunes, pour qu’il sache

ce que c’était vraiment, même si jamais ils ne pourront

vraiment ressentir tout à fait et heureusement d’ailleurs,

ce qu’on ressentit les millions de victimes de la SHOA !

Mais cela aideras peut-être un jours à ne plus jamais

entendre des phrases telle que celle prononcé par cette femme.

Quand aux personnes comme cette femme,

dernièrement, à la télé, certains jeunes gens ont vécu

pendant un mois dans les conditions de vie des élèves

des années 50, certains d’entre vous on peut-être vu

« le pensionnat de Chavagne »…

Le même genre d’expérience pour cette femme et

ses semblables, serait peut-être bénéfique,

« 1 mois de vie à Auschwitz » …

NON, je n’arrive même pas à lui souhaiter cela,

même si c’est pour lui ôter à jamais de la bouche

et du cerveau les horreurs qu’elle profère !

Je ne la jugerais pas, ce n’est pas de mon droit

de juger un autre être humains, mais elle m’a

vraiment choquée, et après, je me suis dit

QU’ELLE NE SAVAIT PAS !  

Et là, c’est à nous tous à faire quelques choses

pour ne jamais entendre de telle phrases plus tard

dans la bouche de nos enfants !

Peut-être que si on ne m’avait pas appris les choses

de la SHOA, si on ne m’avait pas expliqué,

les raisons pour laquelle je n’ai jamais pu connaître

mon grand-père, Polonais Juif mort fusillés dans les

barbelés du camp lors d’une tentative d’évasion

avec quelques camarades d’infortune,

peut-être que si on ne m’avait pas expliqué tout ça...

La phrase de cette femme ne m’aurait

peut-être pas autant choqué ?? J’aurais ignoré qu’il

était si grave et affreux de dire de telle choses !

Ne laissons pas les enfants dans l’ignorance de ce

qu’engendre la haine, qu’elle soit raciale ou religieuse…

Nous leurs devont au moins ça, à toutes les victimes de la SHOA,

que cette leçon chèrement payée servent aux moins à tous

les humains pour que plus jamais un enfant à cause de la haine

des homme envers d’autres hommes, que plus jamais un enfant,

ne demande à ses parents : Et pourquoi, ils ont tué mon Bon-papa ?

 

A la mémoire de Yohan Andreï Lewandovsky

Mon bon-Papa que cette folie haineuse m’a ôté

la chance de connaître

 

 

 

Pour instruire vos enfant contre la haine,

voici un site à leur portée, pudique et non traumatisant,

construit avec l’aide de l’éducation nationale :

Le grenier de Sarah

 

http://www.grenierdesarah.org/Sommaire_content.html

17:44 Écrit par Malak | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

affreux Oui c'est affreux d'entendre pareille phrase mais les gens de tout temps ont souvent dénigré blamé tout ce qui n'est pas "comme moi" de tout temps il y a eu des gurres pour ces mèmes raisons, l'homme est cupide et méchant, mais nous ne pourrons jamais changer l'être humain ! C'est heureux que quelque un ont plus de sens moral mais c'est une minorité et c'est dommage !

Écrit par : guitou | 27/01/2005

*** Le poème écrit il y a quelques jours sur mon blog est un tout petit acte qui a été lu par quelques personnes seulement. Une parole par-ci, un mot par-là, le bouche à oreilles, les médias, une image pour un enfant, etc.
Chaque acte posé permettra à ce que cela soit connu par nos enfants et les populations à venir. Le seul moyen pour que plus jamais, jamais, jamais ...
Hommage et respect pour ton bon-papa.
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre | 27/01/2005

Bonsoir Malak je suis bien triste pour ton bon-papa, à nous de ne jamais laisser cette horreur se reproduire ou tomber dans l'oubli...
Bonne soirée, bisous

Écrit par : elfarranne | 30/01/2005

Tout à fait d'accord... Avec toi... l'histoire ne sert à rien pour les gens obtus et sectaires...

Écrit par : Neige | 07/02/2005

Les commentaires sont fermés.